ASSE-OM: la déception

18 janvier 2019

Pris par la conception de la nouvelle version du site que vous découvrez peut-être à la lecture de ces lignes (qu'en pensez-vous ? Dites-moi le sur twitter), j'ai pris du retard dans mes éditos !!

Hors de question de ne pas revenir sur le match à Saint-Etienne. Si la victoire n'est toujours pas au rendez-vous, le contenu n'avait plus rien à voir avec le dernier match disputé à Geoffroy-Guichard face à Andrézieux.

Rudi Garcia avait fait un choix fort au coup d'envoi en envoyant (enfin) Payet sur le banc ! Je le réclamais dans le dernier édito car tel un dos d'ane, il ralentit considérablement le jeu marseillais. Gustavo récupérait donc le brassard mais malheureusement réintégrait aussi la défense. En l'absence de Rami(blessé) le coach n'a pas pris le risque d'aligner Caleta-Car...

L'entame fut bonne, avec en conclusion un but de Strootman qui semble doucement mais surement trouver ses marques. Bien entouré de Lopez et Sanson, je le trouve plus à l'aise même si il a toujours tendance à venir s'écraser sur la défense... A l'école, le prof le noterait "en progrès, doit continuer à fournir des efforts"!!

Je ne le répèterai jamais assez, mais pour moi la grosse différence avec l'année dernière, c'est la confiance et la détermination. Le nombre de matchs gagnés dans les dernières minutes, même avec un tibia ou un dos d'Ocampos, ces mêmes matchs cette année on les perd. On perd le fil du match et on se met à trembler.

Le problème c'est que n'ayant pas d'attaque, la lueur ne peut venir que de Thauvin ou du milieu. Ocampos en pointe, ça peut dépanner en cours de match mais il est bien trop maladroit pour continuer à l'aligner. On ne profite pas des temps forts et on commence à cogiter, à ne plus faire les efforts en équipe. Hors face à du Khazri et du Monnet-Paquet, un Amavi s'écroule complètement si il n'est pas aidé. C'est dingue ce que ce joueur pourtant prometteur est devenu !

Au final, la série de défaite continue. On perd une belle opportunité de se replacer pour la qualif en Ligue des Champions et c'est tout ce que nous retiendrons. Peu importe d'avoir vu du jeu, peu importe l'engagement. Face à Caen, c'est la victoire que nous voulons même si c'est avec le fessier d'Ocampos !